papeete magasin masques

Ils envahissent les vitrines, prennent des couleurs. Et surtout se déclinent en trois tailles : S, M et L... Le masque, devenu obligatoire, devient un accessoire qui se veut fleuri, smart, sport... et il s'adapte à la forme du visage de celui qui le porte. Fini le masque rectangulaire en papier. Mais c'est toujours aussi pénible à porter...