On aurait pu le faire avant mais on avait peur. Cette fois, on était décidés et on a pris un kayak loué pour deux heures et on a pagayé vers le spot, sur la côte nord ouest de Moorea.

Il y avait déjà des gens dans l'eau sur place. On a attaché notre kayak à une bouée et on est descendus dans l'eau, on avait pied. Nous avons immédiatement été entourés de requins pointe noire (taille 1,20 à 2m), et de raies, plutôt grandes. On pouvait toucher les raies Pastenague, les caresser, c'est doux et humide. Mais interdiction de toucher les requins, ils ne sont pas dangereux ceux-là mais on ne caresse pas un chien qu'on ne connait pas :-), nous a-t-on dit. Les deux espèces ne sont pas protégées mais pas en danger en Polynésie, ne faisant pas l'objet de pêche. Les raies ont de gros yeux, on a l'impression qu'elles nous regardent avec un air sévère. Elles s'amusent à nous toucher en passant en nous tournant autour.

C'est assez étonnant comme expérience, pas très rassurant. Mais incroyable quand même, même si on était tout un tas de touristes dans l'eau (une vingtaine).

En revenant vers la plage, au retour, nous avons vu des tortues. J'ai plongé et j'ai pu en voir quatre qui montaient et descendaient vers le fonds à une dizaine de mètres. C'est trop mignon ces tortues. Il existe deux espèces de tortues marines à Moorea. J'ai vu les tortues vertes, qui ne sont pas en danger non plus. A côté d'elle, j'ai pu voir un banc de raies immobiles au fonds de l'eau, j'en ai compté 23... Magique !

 

Pour le dîner, nous sommes allés manger une crêpe à l'hôtel Hilton. Le restaurant est sur un ponton qui fait un cercle permettant de voir le fonds de la mer comme un aquarium à ciel ouvert. On a pu voir que le lieu est infesté de requins. Heureusement qu'ils sont inoffensifs, ou presque !