Les polynésiens sont réellement gentils, souriants. J'aime quand ils chantent des heures avec le yukulélé et que je les entends chanter de la maison. Leur langage est doux et tout cela se ressent dans l'art de vivre polynésien. Je connais quelques mots mais pas grand chose. Hier, je cherchais à me garer dans Papeete, je ne trouvais pas de place où me garer, une femme m'a montré une place qui se libérait derrière moi. Je ne pouvais la prendre car la personne aurait dû reculer. Et bien elle l'a fait d'elle-même, avec un grand sourire, en levant le pouce pour dire c'est super ! Et une autre me montrait la place, trop sympa ! Les caissières discutent à la caisse, les gens parlent facilement. On s'habitue facilement au tutoiement.

Alors, c'est parti, j'essaie d'apprendre. J'aime bien le côté poétique, doux et musical de cette langue, avec beaucoup de voyelles. C'est une langue simple par sa structure et sa grammaire, un peu comme le chinois, sans passé, ni futur où le temps est juste signalé par un indicateur type "demain, je aller à la mer". Par contre, il y a plusieurs façons de dire mer ou vent en fonction de l'état des éléments : par exemple, la mer c'est Moana mais c'est Miti si c'est une mer agitée... Le mot vent existe en terme général, mata'i, comme en français, mais existe en un mot sous la forme vent d'est "to'a"... par exemple. Par ailleurs, le verbe aller "ahere" se dit autrement quand on se déplace à deux, etc, on dit alors autrement, d'où une certaine complexité de la langue.

parler tahitien